27/08/2006

Pourquoi j'ai créé ce blog?

Victime de harcèlement moral sur mon lieu de travail, j'ai inlassablement fait des recherches sur internet pour trouver un service ou une association d'accompagnement sur la maltraitance au travail.

J'avais besoin d'une écoute et de conseils sur les démarches à suivre.

Résultat?

Aucun service ou aucune association d'accompagnement pour les personnes qui subissent du harcèlement.

Cependant, je suis allée voir la personne de confiance afin de lui parler de mon problème.

J'ai également rencontré le conseiller en prévention.

Est-ce que cela a suffi pour solutionner mes difficultés?

Non. Malheureusement, j'ai été licenciée pour avoir porté plainte pour harcèlement moral.

Vous vous dites:

" Voilà, encore une victime d'un abus de pouvoir..."

"C'est le harcèleur qui a eu gain de cause..." et j'en passe...

Je dis stop à ce genre de discours.

Oui, effectivement, j'ai perdu mon emploi et pour retrouver un job à l'heure actuelle, c'est le parcours du combattant.

J'ai perdu en effet une bataille mais si vous saviez le nombre de victoires que j'ai acquises durant ces derniers mois.

La première, et non des moindres: j'ai osé dire tout haut et ouvertement un problème existentiel sur mon lieu de travail.

Bien sûr, les personnes mises en cause ont nié les accusations mais en plus, mes supérieurs et mes employeurs ont nié l'état de fait alors que tout le monde connaissait de près ou de loin l'attitude d'une des personnes mises en cause.

Au lieu de prendre leurs responsabilités, ils ont décider de faire bloc et de m'arrêter à tout prix par mon licenciement.

Professionnellement, je suis sur le marché de l'emploi. Mais, ils n'ont pas su me oter mon libre arbitre et mon droit à la parole.

Ma victoire ici, je me suis RETROUVEE. J'ai repris mon identité.

Je n'ai pas voulu baisser les bras malgré l'adversité vécue.

Avec énormément de volonté, avec le soutien de mon mari, d'une amie (qui m'a accompagnée dans mes démarches), avec l'écoute de mon médecin de famille et de ma psychothérapeute, le savoir-faire de mon avocat et le soutien inconditionnel de plusieurs de mes anciennes collègues, j'ai pu sortir de la noyade psychologique que peut entrainer le harcèlement moral. Je n'oublie pas l'écoute de ma crotte au chocolat pendant des heures au téléphone.

Même si le combat ne fait que commencer, je les remercie tous car nous avons fait jusqu'à maintenant un très beau travail de solidarité.

Ce travail m'a permis de pouvoir reprendre pied, de trouver un appui afin de sortir la tête hors de l'eau.

La guérison n'est qu'à ses débuts et j'ai encore un long chemin à parcourir...Il m'arrive encore de perdre mon équilibre et mon pied glisse sur le bord du fleuve. Mais à chaque fois, il y a une main qui se tend pour me rattraper afin que je ne tombe pas à nouveau.

La deuxième victoire, même si cela paraît quasi impossible pour plus d'un, c'est que l'affaire va être introduite dans quelques jours devant le tribunal. ( Je croise les doigts ).

"Qui ne tente rien, n'a rien"

Si personne n'ose agir, qui le fera?

Afin que le harcèlement soit reconnu au niveau juridique, il faut des précédents avec de bons et mauvais résultats.

Si il y a pour l'instant des résultats résultats négatifs, c'est parce que le harcèlement est un sujet tabou et que les victimes ont très difficile de se faire entendre et reconnaître.

Même si la loi du bien être  au travail est rentrée en vigueur en 1996, il ne faut pas oublier que la loi contre le harcèlement au travail n'est qu'un enfant âgé de 4 ans.

Je voudrais, cependant, mettre en évidence qu'il y a en Belgique 2 cas de harcèlement qui ont été reconnus par la justice.

Le premier est le cas de 2 personnes ayant été harcelées par leur ancien employeur. Elles ont eu gain de cause dans le premier trimestre de cette année.

Le deuxième cas s'est passé dans la région namuroise où une administration communale avait été accusé de harcèlement par un employé licencié. Ce dernier a reçu des indemnités suite aux préjudices vécus.( voir la catégorie article)

Ces 2 situations paraissent peut-être anodines pour certains mais ces sont les premiers balbutiements d'une reconnaissance de cette forme de maltraitance et une lueur d'espoir pour toutes les personnes qui sont maltraitées sur leur lieu de travail.

Je sais qu'il y a encore beaucoup de murs à abattre mais le combat n'est pas vain...Il est primordial pour tous.

Mes mots sont certainement forts mais il faudrait que les employeurs du secteur  privé et public prennent conscience qu'en harcelant ou en acceptant le harcèlement, ils commettent un délit qui est punissable devant la loi.

Ma troisième victoire est la création de ce blog où j'ai mis en évidence le harcèlement moral au travail. Cette maltraitance existe également dans le milieu estudiantin et au sein de la famille.

Je fais donc appel aux victimes, employeurs et témoins pour tout commentaire ou témoignage soit sur ce blog ou en m'envoyant un mail.

 

               

 

Commentaires

Une association pour aider les victimes Bonjour,
l'ASBL Contre-manipulation est toute récente (juin 2006). C'est grâce à des personnes qui osent dire tout haut ce qui a été caché que les choses bougeront. Sur le site du ministère de la justice, il y a très peu de jurisprudences, mais elle semble aller dans l'esprit de la loi. Et je connais quelqu'un qui a gagné un procès dans un cas de licenciement abusif avec une "faute grave" fabriquée de toutes pièces.

Courage!

Écrit par : Bernard | 29/09/2006

Y a pas que... Oui il n'y a pas que le harcellement ou la violence au travail, a l'école, en famille ou dans la rue, il vous suffit d'héberger quelqu'un chez vous qui se trouve a la rue, vous faite une béa et cette personnes profite de vous, de vos faiblesses, s'installe et vous menace ensuite et les choses s'enchaines tel que je l'ai vécu ( voir dans témoignage) et je vous assure que cela vous poursuit toute vie, la peur d'être seul, peur des relations, des contacts, le dégout de la justice qui n'en est pas une et j'en passe et cela peut arriver a n'importe qui car beaucoups comme moi parfois vivent dans le silence depuis les affaires qui ont secouer la Belgique.

Écrit par : Michel Mathot | 08/12/2006

Menaces de mort a Air France Mesdames, Messieurs,
Nous faisons appel à vous à l'occasion de 36 mois d’abus de la part d’Air France
Depuis déjà 36 mois, Mr Frazao a attiré l'attention sur la persécution, et des multiples chantages au sein d’Air France, Nous avons réussi à mettre en ligne un journal à l’adresse suivante :
www.absolute-guide.com/journal
Face à l’urgence de notre situation, nous sollicitons l’appui et l’aide de tous. À cette fin nous vous demandons votre soutien afin que notre démarche aboutisse positivement.
Dans son rapport, présenté aux différentes personnes de cette compagnie et bientôt devant les membres du Conseil des droits de l'homme, Mr Frazao a déclaré : "la répression des personnes de l’entourage du président se sont intensifiée après février 2002. Mr Frazao est aussi vivement alarmée par la préoccupation de leur familles et de l’avenir de celle ci.
Face au sérieux des violations des droits de l'homme, nous recommandons la discussion publique et la discussion entre législateurs sur cette question.
Nous croyons que publier une information sur les abus des droits de l'homme en France encouragera leur propre enquête et réparation.
Nul ne sera l’objet d’immixtions arbitraire dans sa vie privée, sa famille, son domicile ou sa correspondance, ni d’atteintes à son domicile ou sa correspondance, ni d’atteintes à son honneur et à sa réputation. Toute personne a droit à la protection de la loi contre de telles immixtions ou de telles atteintes
Vous remerciant par avance du soutien que vous nous apporterez et restant à votre disposition pour toute information complémentaire, je vous prie de bien vouloir agréer, Madame, Monsieur, l’expression de mes salutations respectueuses.

Mr Frazao Francisco

Écrit par : frazao | 23/05/2007

moi aussi victime de harcèlement moral j'ai travaillépendant huit ans dans une grande surface, cet odieux patron me faisait faire toute la merde alors que j'étais embauchée comme caissière pompiste, un jour, j'en ais eu marre et j'ai porté plainte à la gendarmerie donc enquete des gendarmes auprès des autres collègues,10 plaintes, un dossier de l'inspection du travail mais au tribunal, nous avons perdu, reste à payer les frais d'avocat, comment remonter la pente après avoir été humilé pendant 8 ans mais lui s'en sort indemne, elle est où la justice française, juste bonne pour les riches

Écrit par : dodard | 24/11/2008

harcelement sur lieu de travail j'ai aussi été harcelee sur mon lieu de travail, actuellement je suis à la pension provisoire et je suis bloquée quant au fait de reprendre le travail, j'ai entrepris une demarche de maladie professionnelle refusée, mon avocat du syndicat introduira d'ici peu un recours au tribunal du travail et de mon coté j'ai engagé un avocat pour attaqué mon employeur (emploi dans un service publique qui est censé faire respecter les lois!) c'est scandaleux!!!!!!faudrait faire petition pour créer une proposition de lois contre ce genre de violence morale.

Écrit par : lilou | 11/06/2009

je suis harceler et insuter depuis 2006 du au divorce de mon ex ami nous nous sommes separer a cause du harcelement que son ex femme et de c est enfants nous ovone fait des main courante a plusieur reprise et a aucun moment ils ont ete convoquer par la police il y a environ 1 moi ma fille de 12 ans c faite menacer par un de c es enfant qui elle est ag=ee de 20 ans ( je v te buter quelle disait a la sorti du college) et chaque fois qu il rencontrais mon fils de 18ans ils lui tombait a plusieur dessus a un point ou il n ausais plus sortir de la maison donc je suis aller a la police qui n on pas voulus prendre en compte ces menaces je leur ai dit que cela risquait d aller loin et effectivement a force de ce faire insulter humilier sans arret mon fils age de 26 ans a peter un cable et a tirer avec deux balles de pin bol en l air pour faire peur a cette femme qui na fait que agraver les choses en remontant ces enfant contre nous et maintenant mon fils est en prison en attendant le gugement donc je recherche des temoiniages de personne qui leur vie a basculer comme nous

Écrit par : boussekkine | 12/06/2010

Bonjour,

Vous pouvez peux-être m'aider? je suis désespérée. AIDEZ- MOI SVP. J'ai été victime de harcèlement, racisme et discrimination sur mon lieu de travail de la part de mes collègues et ce durant plus d'un ans avec tous les conséquences de l'acte. Après consultation de mon supérieur hyérarchique, DE la personne de confiance, j'ai abouti chez le conseillé en prévention et avec le soutien et témoignage des collègues qui ne faisait pas partie de l'autre clan, J'AI AU GAIN DE CAUSE. GAIN DE CAUSE SUITE A UNE ETUDE BASEE SUR LES CRITERES EN LA MATIERE DE L'UNIVERSITE DE LIEGE. Entre-temps, je n'ai jamais été évaluer à mon travail et l'excuse s'était qu'on attendait les conclusions de ma plainte. Malgré que j'ai été reconnue comme ayant été victime de harcèlement, on n'a toujours pas procédé à mon évaluation. ça sentait mauvais. je sentais la chose venir. On m'a dit que j'étais protégé durant 1 an. Conclusion de ma plainte en octobre 2008 et en janvier 2010, jour de mon anniversaire, j'apprends que je suis licenciée pour faute grave (avoir assisté à un concert soit disant politique)sans indemnité de rupture ni préavis et la date de mon licenciement c'est le 20/1/2010 alors qu'on m'en fait part verbalement que le 22. j'ai pris un avocat qui me dit qu'il y a vis de procédure et que cela est du licenciement abusif. On est au tribunal actuellement.
Durant mon hacèlement j'ai été victime de 2 infarctus, de dépression majeure avec idée suicidaire etc.. des somnifères et des calmants que je continue toujours.
Malgré que j'insiste pour dire que c'est là la cosnéquence de ma plainte mais d'après mon avocat, je n'ai plus droit de les attaquer au tribunal pour les dommages suite aux harcèlements car j'étais protégé que durant 1 année.
est-ce qu'il n'y a pas jurisprudence en la matière. J'ai fais confiance au conclusion du conseiller en prévention et comme tout était devenu normal, je n'ai pas pensé à aller au tribunal directement.
Pour précision, j'étais fonctionnaire et mon patron était un député PS. IL VOULAIT ME LCIENCIER DEPUIS LONGTEMPS il N'A RIEN TROUVE A ME REPROCHER POUR MON TRAVAIL mais J'AVAIS ETE ENGAGE PAR SON PREDECESSEUR AVEC QUI IL ETAIT EN GUERRE ET IL A MONTE CE COUP DE HARCELEMENT DE PURE PIECE POUR ME FAIRE CRAQUER. CA N'A PAS MARHE. JE N'ETAIS PAS NOMME ET APRES MON GAIN DE MA PLAINTE PERIODE DE PROTECTION DEPASSEE, IL M'A LICENCIE EN MUTTANT LES AUTEURS A DES POSTES DONT ILS NE MERITAIT PAS.
DITES MOI CE QUE JE PEUX FAIRE SVP.

Écrit par : CANER | 30/09/2010

Les commentaires sont fermés.