31/08/2006

Pourquoi la victime n'arrive-t-elle pas à se faire entendre et reconnaître?

"Je prends le temps d'exprimer mon ressenti, non pour l'imposer à l'autre, mais pour en témoigner"J.Salomé

 

 

Je vais commencer par le mot maltraiter en reprenant sa définition dans le Robert, volume 6, p 199.

  1. Traiter avec violence, brutalité, accabler de mauvais traitements. Synonymes : battre, brutaliser, frapper, malmener…
  2. Traiter avec rigueur, dureté, inhumanité.Synonymes : brimer, malmener, rudoyer
  3. Traiter sévèrement en paroles   soit une personne à qui l’on parle. Synonymes : malmener, secouer, soit une personne dont on parle. Synonymes : abîmer, assassiner, critiquer, éreinter, houspiller, lapider

Remarque du dictionnaire :

Traiter mal et maltraiter : « traiter mal, c’est simplement ne pas traiter avec tous les égards, avec toutes les attentions qu’on mérite, user de procédés mauvais…Maltraiter, c’est traiter beaucoup plus rudement, se porter à des injures et à des violences…On maltraite généralement, habituellement : on traite mal dans une circonstance particulaire (Lafaye).

 

Dans les 3 définitions, il y a un mot qui revient plusieurs fois : MALMENER.

Malmener :

  1. traiter rudement, sans ménagement
  2. traiter brutalement en paroles

Si l’on veut commencer à jouer sur les mots, voilà ce qui se passe pour déterminer le harcèlement. Quelle est la bonne définition ? Etre « traiter mal »ou « maltraiter » ?

 

La personne qui a subit le préjudice raconte avec son émotionnel. Normal, nous ressentons les choses, les évènements de manières différentes car nous avons notre propre ressenti.

 

Lorsque vous avez une écoute et que vous expliquez votre agression, l’empathie de l’oreille tendue est présente mais avec des réserves. N’y a-t-il pas exagération ? Mon interlocuteur est peut-être trop émotif, car pour moi, je n’y vois rien qui pourrait porter atteinte, je ne vois pas où se trouve l’agression.

 

Exemple : une porte que l’on fait claquer dans une situation donnée devant plusieurs personnes.

 

Le ressenti de chaque individu sera exprimé de manière différente. Chaque individu l’exprimera avec ses mots à lui, avec son ressenti car l’émotionnel est ABSTRAIT. Il est impalpable. Il sera peu probable qu’il ait un accord à l’unanimité sur ce qui est indéfinissable. Si c’est le cas, ce sera pour exprimer une idée subjective (ex : les définitions dans le dictionnaire).

 

Réfléchissez un instant. Ne vous est-il jamais arrivé de ressentir un malaise suite à un regard, un geste, une parole ou un mot ?

 

J’appelle cela une agression « sublimée ». Votre inconscient a détecté l’agression tandis que votre conscient, par des facteurs extérieurs, fait que l’agression n’est pas prise en considération à prime à bord. Mais par la suite lorsque vous vous remémorez l’évènement, votre corps réagit et subrepticement vous ressentez l’agression gestuelle ou orale que votre corps a enregistrée. Il n’y a pas que le cerveau qui enregistre et mémorise, votre corps le fait également.

 

Pour que la victime puisse être reconnue, il faut qu’elle arrive à se libérer de son émotionnel. L’abstrait devient du concret. Le concret n’implique dans son concept l’émotionnel.

                      

                    Le phénomène A+le phénomène B = le résultat C.

 

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.