11/10/2006

Formation

Aliénation parentale, enfants en danger

 

Le professeur Hubert Van Gijseghem de l’Université de Montréal propose une formation à propos de l’aliénation parentale les vendredi 20 et samedi 21 octobre 2006 à Namur, à la Brasserie Henri, Place St Aubain, 1er étage)

 

L’aliénation parentale est une maltraitance psychologique. Lors des séparations parentales conflictuelles, l’enfant est dans l’impossibilité de faire respecter ses droits. Quand le divorce devient une guerre, l’enfant-soldat est l’objet et l’enjeu du conflit parental, ainsi qu’une arme impitoyablement efficace pour détruire l’autre parent et toute sa famille.

 

Soumis au chantage psychologique ou à la violence physique, cet enfant va se rallier corps et âme au parent manipulateur jusqu’à devenir captif de son mode de pensée, et rompre tout lien affectif qu’avec son autre parent ainsi qu’avec toute la famille de celui-ci. Pour l’enfant, devenu orphelin d’une parent honorable, aimant et toujours vivant, c’est le début d’une longue destruction identitaire, marquée par l’angoisse et de terribles difficultés relationnelles.

 

L’aliénation parentale n’est pas une simple addition de familles et d’individus détruits, mais un problème de société auquel il est urgent de répondre.

 

Hubert Van Gijeghem a acquis une longue expérience  dans le domaine de l’aliénation parentale, il ébauchera des solutions aux problèmes de plus en plus ardus et complexes que rencontrent les familles dont les enfants sont en proie à une aliénation parentale.

 

Tous les professionnels de l’enfance sont concernés, et souvent responsables des désastres causés par des solutions mal adaptées. Probablement non avertis, et aussi mal informés, ils devraient connaître l’importance des actes qu’ils posent, des décisions qu’ils prennent.

 

Décider de l’avenir d’un enfant n’a rien avoir avec les affaires concernant l’argent, l’immobilier, les voitures, les adultes,…

 

La formation est ouverte aux enseignants avec qui les enfants passent une grande partie de leur vie, les magistrats soucieux de l’évolution de ce mal, inquiets de sa propagation fulgurante, et aussi les psychologues, tous les acteurs des centres sociaux, les avocats qui sont bien souvent accusés de laxisme et de lenteur d’intervention, et pourquoi pas les parents et grands-parents qui sont directement concernés.

 

Renseignements : La Mouette Belgique asbl au 071/61.57.88 ou 0487/70.39.03

 

Prix de l’inscription : 100€

ligne_1_019

Les commentaires sont fermés.