28/06/2007

Tenir tête à l'emprise du manipulateur,...

manipulation2

 

c’est s’exposer à la haine.

 

Un certain moment, la victime n’en peut plus de supporter ce sévisse moral et ose dire « Stop, ça suffit !».  Elle veut en finir en se posant comme une personne et veut sortir de cette prison psychique.

 

A cette phase de réveil, le manipulateur montre au grand jour sa haine pour sa victime.  Cette haine qui est de la colère.  Il est en colère car il ne tient plus sa victime sous sa  domination.  Alors, il faut qu’il la fasse taire.

 

Comment ?

 

Par une colère ouverte faite de violence verbale :

-          coups bas et injures ;

-           paroles humiliantes ;

-          menaces, chantage (affectif ou d’emploi)

-          dérision et j’en passe.

Elle peut être, selon les circonstances, accompagnée d’une violence physique afin de pétrifier sa victime pour qu’elle revienne dans sa position de subordination.

 

Cette tactique permet à l’agresseur de se protéger de la communication qu’il refuse délibérément d’établir.

 

La victime a besoin de se libérer en dénonçant, en essayant de trouver les mots pour exprimer cette torture insupportable qu’elle a subi pendant de longs mois, si pas durant des années.

Malheureusement, lorsque  celle-ci révèle les faiblesses de son persécuteur, celui-ci exploite les révélations  contre elle. Il ose, non,  il a le culot de se faire passer aux yeux des autres pour la victime.

« Ce n’est elle la persécutée dans la relation, mais c’est moi. Vous avez entendu tout ce qu’elle ose dire à mon sujet. C’est une vraie folle ! Elle dirait n’importe quoi pour me faire passer pour quelqu’un que je ne suis pas. »

 

Il ne faut pas oublier que le schéma de la haine présent ici, ne fait pas partie du schéma ordinaire de la haine qui fait mal par amour mais  la haine destructrice de ce l’autre possède et que l’on veut ardemment s’approprier. C’est une haine de frustration.

L’agresseur se sent persécuté par les qualités que l’autre possède et justifie ces actes comme étant de la légitime défense.

 

En outre, l’agresseur projette sa haine. Il est persuadé que la haine qu’il porte à sa victime est réciproque. Il voit en sa victime une personne néfaste, une bête destructrice à éliminer. Quoi que la victime puisse dire ou faire, elle est coupable de délit d’intention. Tout est de sa faute et non de la sienne.

 

séparateur

 

Commentaires

coucou triste réalité... J'en ai encore subi les conséquences hier soir en allant rechercher la puce chez le papa...

J'adore la première citation au début de ton blog... C'est très bien dit!
bisous, bon lundi.

Écrit par : vallou | 02/07/2007

Je suis a la merci d`un Incopetent Responsable ; Haut Responsable Je travaille dans une importante Boite qui se veut grande et efficace alors que l`insjutice est la caracteristique premiere de cette derniere.

J`ai toujours traville d`arrache-peid et me voila le dernier au classement alors que les non - diplomes seulement par le leche-bottisme ont pu grimpe les echelons alors qu`initialement non pas droit et ce, d`aprs le Referentiel- Metiers de de notre fameuse Entreprise.

Je suis passe du Licnciement demande pour ma personne a une mutation interne pour sanction alors que le probleme persiste encore parce uque les rdits responsables locaux sont de meche et sont utilises comme moyen pour me nuire et me pousser a la fatale faute professionnelle de laquelle je ne soritrais pas indenme cette fois-ci

Écrit par : LAHOUEL MAOHAMED | 26/11/2008

Les commentaires sont fermés.