29/08/2007

Un employé homosexuel sur quatre préfère se taire

Le soir du 27 août 2007

Article 17

séparateur

25/08/2007

Un an!

Voilà ! Mon blog souffle sa première bougie avec plus de 26.600 visites… En vérité, je ne m’attendais pas à un tel succès.

Je profite pour réitérer mes remerciements à vous tous pour votre confiance et pour l’amitié de certains visiteurs. Je remercie également les nombreux bloggeurs qui ont mis mon blog en avant dans « un skynet blog au hasard ».

C’est en partie grâce à vous que ce blog a pu vivre depuis 12 mois. Il est vrai que je suis la première concernée par la violence morale pour l’avoir vécu, mais ce sont vos visites, vos interpellations et vos témoignages qui ont fait que je continue à publier mes messages.

En plus de la volonté de vouloir me sortir du tourbillon de cette maltraitance, il me semblait que ce blog pouvait donner la possibilité à d’autres personnes de comprendre  le harcèlement. La façon dont le manipulateur ou l’agresseur moral agit vis-à-vis de sa ou ses victime(s). Même si les victimes deviennent malgré elles « complices » dans leur relation avec leur agresseur, je voulais leur faire prendre conscience qu’à aucun moment elles ne doivent culpabiliser de ce qui leur y est arrivé. Elles se retrouvent empêtrées dans  un calvaire du à des individus peu respectueux de la vie d’autrui et à cette horrible solitude de ne pas être entendues ou comprises par l’entourage.

Cette première année, j’ai essayé de dégrossir du mieux que je pouvais ce phénomène de maltraitance.

Maintenant, je souhaiterais continuer en donnant des indices ou des chemins à prendre pour se sortir de cette emprise ou pour aider les personnes qui en sont meurtries. J’espère que vous serez indulgents à mon égard car je me suis inspirée de divers livres qui traitent du sujet.

Ne croyez pas que j’en suis guérie, j’ai encore du chemin à faire…comme chacun d’entre vous. Mais, je ne voulais pas rester enliser dans les décombres de ce séisme. Et, c’est mon premier  pied de nez aux personnes qui sont mises en cause dans la maltraitance morale qu’ils m’ont fait subir durant plusieurs mois.

Le second pied de nez, c’est que j’ai eu la chance avec l’aide mon entourage de trouver un très bon avocat pour me défendre du licenciement que j’ai subi par la volonté de ces agresseurs. Le prononcé du jugement aura lieu au mois d’octobre 2007. L’auditorat du travail a examiné mon dossier et a rendu un avis favorable à ma plainte. Il ne reste plus qu’au tribunal du travail à rendre son verdict. Je dois encore user un peu patience…

Le troisième pied de nez, c’est que malgré le dénigrement et la destruction psychologique, j’ai entrepris des études de droit en cours du soir en septembre 2006. Non que je veuille jouer les justiciers mais c’est de pouvoir orienter les personnes désemparées du mieux que je peux.

Le quatrième pied de nez et non des moindres, c’est que j’ai retrouvé un travail à mi-temps depuis peu. Nouveau défi : c’est réapprendre à avoir confiance en l’autre dans le monde du travail.

Oublié, c’est impossible. Même si j’ai des périodes douloureuses qui reviennent à la surface, j’essaie de revivre normalement. Ce n’est pas simple tous les jours.

Mes pensées en ce premier anniversaire vont aux personnes victimes du harcèlement moral mais également aux personnes victimes de la maltraitance physique qui est une suite de l’agression morale, aux parents qui se battent contre le déni parental et aux jeunes victimes d’abus sexuelles.

Pour que ce blog continue à exister, j’invite chacun qui en sent le besoin de témoigner ou de me contacter par e-mail sthf@euphonynet.be

Amicalement

Laurence

séparateur

12/08/2007

Y a-t-il une personne toxique dans votre vie?

Chacun d’entre nous est entouré de personne(s) qui empoisonne(nt) notre existence. Ces messages toxiques se font pas le biais du verbal et du non-verbal.

Cependant, ce n’est pas parce qu’une personne nous pourrit la vie qu’elle est forcément un manipulateur, mais à force d’acquiescer, l’autre peut en profiter, et, faire de votre vie un enfer et devenir sans s’en rendre compte un agresseur de votre bien-être.

Il ne faut pas oublier que le vrai manipulateur se distinct des personnes toxiques. Il comprend au moins une vingtaine des caractéristiques des personnes toxiques.

Afin que vous puissiez  apprendre à reconnaître une personne toxique, je me suis basée sur la liste de questions établie par Lilian Glass, spécialiste en communication, reprise dans son livre « Ces gens qui empoisonnent l’existence. »

Ce questionnaire mettra en évidence qu’une personne toxique peut avoir toutes sortes d’effets sur vous et que toutes les dimensions de votre existence peuvent en être affectées.

Cette liste est constituée de quatre catégories :

·         Symptômes émotionnels ;

·         Symptômes comportementaux ;

·         Symptômes physiques ;

·         Symptômes se manifestant dans la communication.

 

Pour commencer, vous devez penser à une personne de votre entourage (soit social : travail ou amical, soit familial), qui vous empoisonne la vie et avec qui vous finissez par avoir  des difficultés à vous entendre. Il suffit de répondre par oui ou par non à chaque question :

Symptômes émotionnels

1.       Après une conversation avec cette personne, vous sentez-vous engourdi sur le plan émotionnel ?

2.       Après avoir été en contact avec cette personne, êtes-vous de mauvaise humeur ?

3.       Avez-vous le sentiment que, au fond, cette personne ne vous aime pas, même si elle ne vous dit jamais rien de désagréable ?

4.       Après avoir été en contact avec cette personne, vous sentez-vous dévalorisé ?

5.       Après une rencontre avec cette personne, vous sentez-vous « sale » ?

6.       En présence de cette personne, vous sentez-vous vide sur le plan émotionnel ?

7.       Après une conversation avec cette personne, vous sentez-vous moins intelligent ou moins compétent ?

8.       En présence de cette personne ou après l’avoir rencontrée, vous arrive-t-il souvent de vous sentir triste ou déprimé ?

9.       Après une rencontre avec cette personne, vous sentez-vous peu attirant ?

10.   En présence de cette personne, êtes-vous tendu ou nerveux ?

11.   En présence de cette personne, ressentez-vous de la colère ou de l’irritabilité ?

12.   Après avoir rencontré cette personne, vous sentez-vous vidé de votre énergie ?

13.   Cette personne vous inspire-t-elle du dégoût ?

14.   Avez-vous envie de vous évader sur le plan émotionnel, au moyen de la nourriture, de l’alcool, de la drogue ou du sexe ?

15.   Constatez-vous que, en réaction à cette personne, vous vous privez de nourriture ou vous en gavez ?

16.   Dans un groupe, cette personne vous ignore-t-elle, vous donnant ainsi l’impression que vous n’existez pas ?

17.   Cette personne vous irrite-t-elle ou vous blesse-t-elle en faisant des blagues à votre sujet, puis en riant et en disant que ce n’était qu’une plaisanterie ?

18.   Vous sentez-vous trahi par cette personne ?

19.   Vous sentez-vous constamment jugé par cette personne, avez-vous l’impression que vous ne pouvez jamais rien faire de bien ?

20.   Avez-vous l’impression que cette personne vous abaisse ou vous diminue constamment, surtout en présence des autres ?

21.   Eprouvez-vous peu de respect pour cette personne, ou cette personne éprouve-t-elle peu de respect pour vous ?

22.   Vous sentez-vous maltraité sur le plan émotionnel par cette personne ?

23.   Après avoir été en contact avec cette personne, avez-vous l’impression que tout est sans espoir ?

24.   Cette personne vous donne-t-elle souvent envie de pleurer ?

25.   Vous sentez-vous soulagé sur le plan émotionnel quand vous êtes loin de cette personne ?

26.   Vous arrive-t-il d’imaginer que cette personne souffre ou est blessée, et d’en ressentir de la joie ?

27.   Seriez-vous heureux de ne plus jamais être obligé de revoir cette personne ?

Symptômes comportementaux

28.   Avez-vous envie de vous éloigner physiquement de cette personne ?

29.   Après avoir rencontré cette personne, buvez-vous plus que d’habitude ou prenez-vous de la drogue ?

30.   En présence de cette personne ou après l’avoir rencontrée, mangez-vous trop ou vous privez-vous de nourriture ?

31.   Vous arrive-t-il d’avoir envie de frapper cette personne ?

32.   Essayez-vous de trouver des moyens d’éviter cette personne ?

33.   Cette personne essaie-t-elle de saboter vos initiatives en agissant derrière votre dos ?

34.   Cette personne nie-t-elle votre importance ou renie-t-elle votre personnalité ?

35.   Cette personne vous traite-t-elle différemment selon que vous êtes seul avec elle ou en groupe ?

36.   En présence de cette personne, vous comportez-vous d’une façon soumise ou agressive qui ne vous ressemble pas ?

Symptômes physique

37.   Cette personne vous donne-t-elle mal à la tête ?

38.   Faites-vous une grimace ou froncez-vous les sourcils chaque fois que vous êtes en présence de cette personne ou que vous pensez à elle ?

39.   En présence de cette personne ou après l’avoir rencontrée, avez-vous la nausée ?

40.   Avez-vous envie de rentrer sous terre quand vous êtes avec cette personne ?

41.   Avez-vous de la difficulté à respirer en présence de cette personne ?

42.   Ressentez-vous de la tension dans le cou et dans le dos ?

43.   Votre cœur bat-il plus vite comme si vous aviez une crise de panique ?

44.   Avez-vous pris ou perdu beaucoup de poids après avoir passé quelque temps avec cette personne ?

45.   Transpirez-vous davantage en présence de cette personne ?

46.   Avez-vous la gorge serrée quand vous lui parlez ?

47.   En compagnie de cette personne, manquez-vous d’énergie ou vous sentez-vous physiquement faible ?

48.   Chaque fois que vous rencontrez cette personne, toussez-vous ou avez-vous un chatouillement dans la gorge ?

49.   Souffrez-vous d’urticaire ou d’éruption quand vous êtes avec cette personne ?

50.   Eprouvez-vous de la répulsion ou avez-vous un mouvement de recul quand cette personne vous touche ?

51.   Cette personne vous touche-t-elle d’une façon agressive ?

52.   Evitez-vous de touchez cette personne ou de vous trouver près d’elle ?

53.   Avez-vous des tics aux yeux en présence de cette personne ?

54.   Est-ce que les manies de cette personne vous irritent, vous dégoûtent ou vous gênent ?

55.   Souhaitez-vous vous éloigner de cette personne et ne plus jamais la revoir ?

Symptômes se manifestant dans la communication

56.   Quand vous parlez à cette personne, avez-vous l’impression de marcher sur des œufs, avez-vous peur d’être vous-même et choisissez-vous vos mots avec soin ?

57.   Cette personne se montre-t-elle condescendante avec vous ?

58.   Quand vous parlez à cette personne, votre visage est-il crispé ?

59.   Cette personne vous parle-t-elle durement ou agressivement ?

60.   Votre ton est-il dur ou hostile quand vous parlez à cette personne ?

61.   Trouvez-vous que cette personne vous fait des commentaires méchants ou sarcastiques ?

62.   Le son de sa voix vous inspire-t-il de la répulsion ?

63.   Vous surprenez-vous à utiliser des invectives quand vous parlez à cette personne ?

64.   Bredouillez-vous ou bégayez-vous en présence de cette personne ?

65.   Vous arrive-t-il souvent de crier quand vous parlez à cette personne ?

66.   La communication non verbale de cette personne (gestes, attitudes corporelles, expressions faciales) vous rebute-t-elle ?

67.   Cette personne vous fait-elle des remarques négatives ou sarcastiques, pour ensuite vous dire qu’elle plaisantait, quand elle constate votre réaction ?

68.   Quand vous parlez à cette personne, vous arrive-t-il souvent d’être à court de mots ?

69.   Hésitez-vous à parler à cette personne au téléphone ?

70.   Vous refermez-vous comme une huître en présence de cette personne ?

71.   Engagez-vous une controverse avec cette personne chaque fois qu’elle dit quelque chose ?

72.   Cette personne contredit-elle tout ce que vous dites ?

73.   Vous sentez-vous en paix ou soulagé quand vous n’avez pas parlé à cette personne pendant un certain temps ?

74.   Cette personne utilise-t-elle souvent un langage ordurier en votre présence ?

75.   Cette personne vous adresse-t-elle des propos injurieux ?

76.   Utilisez-vous un langage ordurier en présence de cette personne ?

77.   Avez-vous l’impression que l’échelle des valeurs de cette personne est si différente de la vôtre que vous ne souhaitez même plus lui parler ?

78.   Avez-vous l’impression que cette personne et vous parlez deux langages différents et qu’il vous est impossible de communiquer ?

 Interprétation de vos réponses d’après Lilian Glass :« Si vous avez répondu oui ne serait-ce qu’à quelques unes de ces questions, cela signifie que vous êtes en contact avec une personne qui est toxique pour vous. Comme vous le voyez grâce à ce questionnaire, les personnes toxiques peuvent influencer différentes dimensions de votre bien-être, et chaque personne toxique a une façon  particulière de vous affecter. Elles ont le pouvoir de modifier la manière dont vous vous comportez et dont vous vous sentez.

Grâce à ce questionnaire, vous savez désormais que, quand vous ne vous sentez pas bien sur le plan émotionnel ou physique, c’est peut-être parce que vous êtes en contact avec une personne toxique. »

séparateur