27/08/2006

Pourquoi j'ai créé ce blog?

Victime de harcèlement moral sur mon lieu de travail, j'ai inlassablement fait des recherches sur internet pour trouver un service ou une association d'accompagnement sur la maltraitance au travail.

J'avais besoin d'une écoute et de conseils sur les démarches à suivre.

Résultat?

Aucun service ou aucune association d'accompagnement pour les personnes qui subissent du harcèlement.

Cependant, je suis allée voir la personne de confiance afin de lui parler de mon problème.

J'ai également rencontré le conseiller en prévention.

Est-ce que cela a suffi pour solutionner mes difficultés?

Non. Malheureusement, j'ai été licenciée pour avoir porté plainte pour harcèlement moral.

Vous vous dites:

" Voilà, encore une victime d'un abus de pouvoir..."

"C'est le harcèleur qui a eu gain de cause..." et j'en passe...

Je dis stop à ce genre de discours.

Oui, effectivement, j'ai perdu mon emploi et pour retrouver un job à l'heure actuelle, c'est le parcours du combattant.

J'ai perdu en effet une bataille mais si vous saviez le nombre de victoires que j'ai acquises durant ces derniers mois.

La première, et non des moindres: j'ai osé dire tout haut et ouvertement un problème existentiel sur mon lieu de travail.

Bien sûr, les personnes mises en cause ont nié les accusations mais en plus, mes supérieurs et mes employeurs ont nié l'état de fait alors que tout le monde connaissait de près ou de loin l'attitude d'une des personnes mises en cause.

Au lieu de prendre leurs responsabilités, ils ont décider de faire bloc et de m'arrêter à tout prix par mon licenciement.

Professionnellement, je suis sur le marché de l'emploi. Mais, ils n'ont pas su me oter mon libre arbitre et mon droit à la parole.

Ma victoire ici, je me suis RETROUVEE. J'ai repris mon identité.

Je n'ai pas voulu baisser les bras malgré l'adversité vécue.

Avec énormément de volonté, avec le soutien de mon mari, d'une amie (qui m'a accompagnée dans mes démarches), avec l'écoute de mon médecin de famille et de ma psychothérapeute, le savoir-faire de mon avocat et le soutien inconditionnel de plusieurs de mes anciennes collègues, j'ai pu sortir de la noyade psychologique que peut entrainer le harcèlement moral. Je n'oublie pas l'écoute de ma crotte au chocolat pendant des heures au téléphone.

Même si le combat ne fait que commencer, je les remercie tous car nous avons fait jusqu'à maintenant un très beau travail de solidarité.

Ce travail m'a permis de pouvoir reprendre pied, de trouver un appui afin de sortir la tête hors de l'eau.

La guérison n'est qu'à ses débuts et j'ai encore un long chemin à parcourir...Il m'arrive encore de perdre mon équilibre et mon pied glisse sur le bord du fleuve. Mais à chaque fois, il y a une main qui se tend pour me rattraper afin que je ne tombe pas à nouveau.

La deuxième victoire, même si cela paraît quasi impossible pour plus d'un, c'est que l'affaire va être introduite dans quelques jours devant le tribunal. ( Je croise les doigts ).

"Qui ne tente rien, n'a rien"

Si personne n'ose agir, qui le fera?

Afin que le harcèlement soit reconnu au niveau juridique, il faut des précédents avec de bons et mauvais résultats.

Si il y a pour l'instant des résultats résultats négatifs, c'est parce que le harcèlement est un sujet tabou et que les victimes ont très difficile de se faire entendre et reconnaître.

Même si la loi du bien être  au travail est rentrée en vigueur en 1996, il ne faut pas oublier que la loi contre le harcèlement au travail n'est qu'un enfant âgé de 4 ans.

Je voudrais, cependant, mettre en évidence qu'il y a en Belgique 2 cas de harcèlement qui ont été reconnus par la justice.

Le premier est le cas de 2 personnes ayant été harcelées par leur ancien employeur. Elles ont eu gain de cause dans le premier trimestre de cette année.

Le deuxième cas s'est passé dans la région namuroise où une administration communale avait été accusé de harcèlement par un employé licencié. Ce dernier a reçu des indemnités suite aux préjudices vécus.( voir la catégorie article)

Ces 2 situations paraissent peut-être anodines pour certains mais ces sont les premiers balbutiements d'une reconnaissance de cette forme de maltraitance et une lueur d'espoir pour toutes les personnes qui sont maltraitées sur leur lieu de travail.

Je sais qu'il y a encore beaucoup de murs à abattre mais le combat n'est pas vain...Il est primordial pour tous.

Mes mots sont certainement forts mais il faudrait que les employeurs du secteur  privé et public prennent conscience qu'en harcelant ou en acceptant le harcèlement, ils commettent un délit qui est punissable devant la loi.

Ma troisième victoire est la création de ce blog où j'ai mis en évidence le harcèlement moral au travail. Cette maltraitance existe également dans le milieu estudiantin et au sein de la famille.

Je fais donc appel aux victimes, employeurs et témoins pour tout commentaire ou témoignage soit sur ce blog ou en m'envoyant un mail.